OBJECTIF

Rassemblons 50 000 participants prêts à agir !

 
 
 

Déjà 39 304 participants.

ATTENTION

Envoi d'un bilan imminent !

Signez la pétition - Projet d'aéroport : Stop aux expulsions !

Depuis plusieurs semaines, des centaines de gendarmes sont mobilisés en vue d'expulser les opposants au projet d'aéroport situé à Notre-Dame des Landes (44).

Ce coup de force est inacceptable. Plus de 2000 hectares de terres agricoles et zones humides sont menacés.

A l'heure de la transition énergétique, je demande :

  • l'abandon de ce projet d'aéroport Notre-Dame des Landes,
  • L'arrêt des expulsions.
Informations complémentaires

Vos données personnelles sont protégées.

Qui sommes nous ?

Association Agir pour l'Environnement

Notre but est de réunir un réseau d'associations et de citoyens le plus large possible afin de peser efficacement sur les décideurs en menant des campagnes de mobilisation citoyenne.

Association Agir pour l'Environnement

Adhérez à Agir pour l'Environnement

Sans vous rien n'est possible !

Depuis plus de 15 ans, une cinquantaine de campagnes a été menée sur des sujets aussi variés que les ogm, les pesticides, le nucléaire, la téléphonie mobile ou encore les grandes infrastructures climaticides.

Nos ressources financières nous permettant de mener campagne dépendent à plus de 85% de la contribution des adhérents.

Si vous appréciez l'action de l'association, aidez nous !

Adhérez maintenant

Suivez l'actualité

Comme des milliers d'autres personnes, restez informés de l'actualité d'Agir pour l'Environnement et ses actions. :




Projet d'aéroport Notre-Dame des Landes : Non merci !

// ACTU :

ACTION FLASH - le 16/12/2013 - Annonce de la reprise des travaux à Notre Dame des Landes. ► ÉCRIVEZ au Préfet de Loire Atlantique !

Rendez vous le 11/05/2013 - Chaine Humaine Citoyenne contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes.

Le 01/02/13 - Communiqué de presse : Zones humides : Quand Notre Dame des Landes prend l'eau…

Le 22/12/12 : ENVOYEZ vous aussi une lettre au président de la République pour l'abandon de l'aéroport !

Le 11/12/12 - Communiqué de presse : Notre-Dame des Landes : La réponse ne sera pas judiciaire mais politique !

Le 05/12/12 - ERRATUM : Une erreur s'est glissée dans la banderole d'Agir Pour l'Environnement... En fait nous sommes :

Le 29/11/12 - Remise des premières signatures au ministère de l'écologie. Grâce à vous, ce n'est pas les mains vides qu' Agir Pour l'Environnement se rend au "débat énergie" mais avec le poids de dizaines de milliers de citoyens qui s'opposent au projet d'aéroport Notre-Dame des Landes ! MERCI !

Le 28/11/12 - Débat énergie : Une participation d'Agir pour l'Environnement conditionnée notamment à l'arrêt des violences policières à Notre-Dame des Landes



Texte de la pétition

Depuis plusieurs semaines, des centaines de gendarmes sont mobilisés en vue d'expulser les opposants au projet d'aéroport situé à Notre-Dame des Landes (44).

Ce coup de force est inacceptable.

Alors que :

  • le dérèglement climatique est désormais incontestable,
  • le prix des carburants ne cesse d’augmenter,
  • la destruction des écosystèmes s’accélère,
  • l’artificialisation des terres agricoles se poursuit,

est-il bien raisonnable d’investir plus de 250 millions d’euros d’argent public pour aider une multinationale à saccager plus de 2000 hectares de terres agricoles et zones humides ?

Ce projet d'aéroport est :

  • Inutile : Alors que l'aéroport actuel de Nantes Métropole voit son trafic stagner depuis de nombreuses années, la construction d'un nouvel aéroport ne se justifie pas. Les promoteurs de ce projet inutile espèrent voir le trafic aérien doubler. Comme de mauvaise coutume, les hypothèses de trafic surévaluées servent à justifier un projet inutile.
  • Coûteux : Alors que les partenariats publics/privés se soldent systématiquement par une privatisation des bénéfices et une nationalisation des pertes, le projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes va nécessiter l'engagement de l'État, à hauteur de 246 millions d'euros.
  • Climaticide : Le trafic aérien représente entre 3 et 5% des émissions globales de gaz à effet de serre. Chaque infrastructure supplémentaire crée un appel d'air, incitant les usagers à utiliser l'avion plutôt que d'autres modes de transport plus écologique. Face à la crise climatique, il n'y a pas de place pour l'ambiguïté.

À l'heure de l'indispensable transition énergétique, nous exigeons :

  • L'arrêt des expulsions,
  • l'abandon de ce projet d'aéroport.


A consulter également